FANDOM


<M'ah, à mon avis, il faut se rendre à l'évidence. Les créatures vont attaquer et finir par gagner, comme toujours. J'en ai plein le dos de voir des amis mourir. S'il faut faire ce sacrifice pour se tenir du côté des gagnants, hé bien, je serais prêt à le faire. Après tout, qu'est-ce que c'est que cette bêtise ? Refuser d'utiliser la plus grande source de magie de ce bas-monde parce que sois-disant ce serait maléfique ? Hé, si les dieux nous aiment tant que ça.. Pourquoi ils nous donnent pas les bonnes armes ? . . . Dîtes, mon nom sera pas cité, mh ? >
— <Arthur Dymburg>, <Enquête de Faubourg sur la pratique du Vide & du Néant>

1. Description

La marquise, terrible monarque régissant les lois du vide et du néant dont seule elle aurait le secret. C'est la divinité élémentaire appellant le plus à la superstition et la mégarde vis à vis de son évocation, tant le simple fait d'évoquer son nom ou son titre fait trembler les nourrices et les enfants en bas-âge.

C826136252a007a75c9705f4ff77f9f0

Représentée comme une veuve sous une tenue noble, habillée d'un voile noir, d'un air dominateur, et d'ornements morbides, elle a tout l'air d'une humaine en pleine vie, et incapable de vieillir, et ce peu importe la représentation étant fait d'elle.

Le cas du Vide est bien spécifique, dans la mesure où son utilisation, même infime, est strictement interdit dans les terres neutres. Les utilisateurs du vide sont traqués et tués, s'ils n'ont pas fuit avant l'arrivée des autres humanoïdes. Il s'agirait d'une force puisant sa source dans le désespoir même, toute la tristesse et le désespoir accumulés par des siècles et des siècles de bains de sang, sous une forme magique permettant de ré-écrire le destin, et la fatalité de la mort.

2. Pouvoirs et Spécificités

Le Vide a pour école la nécromancie, qui est en vérité une magie frontière que le vide partage avec l'Arcane. Le fait d'influer sur la mort des gens, d'entrer dans leur esprit, de leur infliger des tourments, d'en faire leur marionnette, etc..

Le Vide a également comme pouvoir de corrompre la nature, de la faire flétrir, de la plier à sa propre volonté, et.. même pire : De faire obéir certaines créatures d'Althynastra - pourtant aussi redoutée que puissante - à sa volonté.

Néanmoins le prix à payer et cher, car on raconte que les utilisateurs de la magie du vide perdent toute humanité dés la première utilisation, sont condamnés à errer dans les limbes après leur mort, et, d'une manière ou d'une autre, auront à affronter le châtiment implacable des 12 Primordiaux.

L'apprentissage de la magie du Vide est pourtant paradoxalement très simple, en vérité quelques ouvrages suffisent pour se baigner dans la magie occulte, qui fera débuter une suite d'événements conduisant l'individu aux termes de sa quête de pouvoir.

Une légende circule néanmoins vis à vis de l'utilisation du Vide. Certains disent qu'en vérité, la Marquise aurait bel et bien vécu, en Althynastra, il y a de cela deux cycles, lors de ce qu'on appelle maintenant " La Nuit blanche ", récit mythique dont presque aucune mention n'est encore faite à l'heure actuelle. Si on poursuit la légende, les quelques croyants vous diront que chaque utilisateur du Vide voue en fait son âme à la marquise, dans le but de la faire renaître, afin qu'elle déchaîne les enfers en Althynastra, chose qui avait auparavant été arrêté par les dieux primordiaux, et notamment Alardan, lors du cycle dont il était le régent, cycle qui a également accueilli cette fameuse " Nuit Blanche ". Certains pensent même que le rapprochement souvent fait entre la Marquise et le Vide, avec les dieux primordiaux Male'Duhöng, et une certaine Mylzanas ne sont absolument pas annodins, et que "les astres ont déverouillés le cycle temporel afin d'accorder le don de la Mère ". Les rumeurs et les contes de bonnes femmes ne sont jamais plus que ce qu'ils sont à la base, autrement dit : De simples rumeurs, n'est-ce pas ?

3. Lieux d'Influences

Sans grande surprise, le Vide ne compte pas beaucoup d'adeptes revendiqués, tant les utilisateurs sont scrupuleusement surveillés et sommairement exécutés. Il n'est d'ailleurs pas rare d'assister à de véritables chasses aux sorcières dans les grandes cités humaines. Néanmoins, la magie du vide est plus puissante dans certains contexte, comme par exemple dans un cimetière, où la densité d'âmes en peine est plus grande, ou dans certains lieux corrompus, désolés et / ou abandonnés par la grâce des dieux primordiaux. De là le vide puise une partie de son énergie, énergie qu'il ne se gênera pas de déverser sur les terres saintes.