FANDOM


F-E

La Flamme Blanche

<< Aussi vrai que j'vous vois. Ils lui ont arraché les ongles puis l'ont fait brûler comme un gigot le jour des Douze. Nan, vraiment, si j'puis vous donner un seul conseil, mon triste monsieur. Si vous êtes de passage dans un royaume, et que vous voyez l'étendard de la Flamme Blanche, il vaudrait mieux pour vous que vous soyez du côté des tortionnaires. >>

- Témoignage Anonyme, Glossaire de la Conscience


La Flamme Blanche, ou "Erydaen Varsfehr" dans la langue ancienne , est une organisation politico-religieuse ayant pour unique ambition la purification de la bonne terre de toutes les hérésies, anomalies, et autres modifications culturelles trop importantes. A la base mouvement isolé, absolument minoritaire et ramené à la simple réputation de cinglés xénophobes, ils s'illustrent depuis désormais une dizaine d'années dans une hausse de popularité encore rarement vue.

Nul ne sait vraiment les origines de ce groupe antique, mais aucun doute ne subsiste quant à son chef-lieu; la cité de Saulieu. 

Malgré son apparence désintéressé, il faut savoir que le groupuscule est essentiellement financé par les plus éminents dirigeants des royaumes accueillant les malandrins. La présence de cette organisation permet aux personnes de sang pur d'avoir un droit à clamer sur les ruelles de leurs cités, et ainsi privilégier leurs propres affaires. Nous avons donc pu voir, par delà l'histoire, que La Flamme Blanche occupe parfois un rôle des plus importants dans les soulèvements citoyens contre les non-humains et les nombreuses chasses aux sorcières.

A la création simple outil de fanatisme religieux prônant l'adoration de la Flamme , le groupe a su se militariser dans bien des sens du terme. Désormais organisé comme une milice plus ou moins assumée, on décompte dans leurs rangs chasseurs de sorcières, prêtres, prêcheurs, bourreaux, adorateurs, citoyens et anonymes.

Ils s'illustrent d'ailleurs autant dans la désinformation et la manipulation de masse que dans les tortures les plus sanglantes et les plus violentes que l'on pourrait voir de mémoire d'homme. Ce mouvement s'oppose donc sans surprise à toutes les communautés ne suivant pas leur dogme et à tout ce qui ne saurait rentrer en accord avec le "Profil Saint", que les adorateurs de la flamme brandissent comme livre saint incontestable et incontesté.

Enfin, on remarquera que nombreuses sont les personnes à s'être placées sur leur sillage. Groupes assumés de non-humains, milices contraires, castes de mages, royaumes. Néanmoins, le fanatisme finit toujours par résister et revenir infester les villes les accueillants, agissant parfois comme un groupe terroriste.