FANDOM


“N’avez vous jamais eu l’impression, lorsque vous observez un grand brasier, que celui-ci était habité ? Qu’il avait sa propre volonté… Pourquoi cette question ? Vous n’avez qu’à regarder le feu de camp qui prend la forme d’un chevalier prêt à vous décapiter ?” ~ Épopées d'un nain ivre, chap.6

1. Histoire

Les Marche-cendres naquirent suite au rituel félon réalisé par l'Eglise du Feu afin d'usurper le feu solaire comme le fit jadis le Roi Ciadran lors de l'Usurpation du Feu .  

Malgré les mises en garde des autres royaumes et des Gardiens des Abysses , les prêtres de l'Eglise du Feu décidèrent de réitérer le rituel autrefois mené par le Seigneur du Feu et ses chevaliers. Ce rituel consistait à voler les dernières flammes de l'astre solaire dans le ciel d'Ascendria afin de renforcer le Feu et sauver le royaume de la menace des Abysses .  

Malheureusement, les pitoyables prêtres découvrirent au dernier instant qu'ils étaient trop faibles pour contrôler le feu solaire, rendu instable par la haine de l'astre. 

718b1c437336f5123a5efc7ff1cbd7ad
Une déferlante de flammes tomba des cieux, réduisant en cendres la magnifique cité et ses habitants ainsi que tous les villages des alentours. La région entière fut balayée par les flammes vindicatives de l'astre mourant, ne laissant qu'une terre désolée surplombée d'un soleil noir. 

Les royaumes voisins auront baptisé ce jour “La Larme du Soleil Noir”. Mais là ne s’arrête pas la catastrophe, les âmes des guerriers animés d'une forte volonté furent liées au Feu lui même, les vouant à arpenter le monde. Ils attendent désormais l'appel du Feu afin de remplir leur devoir pour être pardonnés de leurs péchés. 

Nul ne saurait dire s'il s'agit de morts vivants ou d'esprits errants, mais il est certain que ces guerriers ne connaîtront pas le repos avant d'avoir été pardonnés pour leur trahison. Entre superstition et réalité, le doute est omniprésent, et comme beaucoup de prétendu savoir émanant de ce monde énigmatique qu'est Althynastra, l'inconscient collectif n'a su trancher la question. 

Néanmoins, si on prête toujours une oreille attentive aux contes de bonne femme, on pourrait, à s'y méprendre, comprendre que ces êtres apparaissent toujours, dans de très rares circonstances, la première étant une apparition soudaine au cœur d'un feu de camp, si ce dernier est allumé en pleine nuit, à ciel découvert. C'est en partie à cause de cette superstition que très peu d'habitants des royaumes apprécient dormir à la belle étoile.

2. Spécificité

Ces redoutables guerriers auraient, selon les légendes, et selon la logique de leur histoire, une affinité toute particulière avec les flammes. Leur conscience ayant été retirée de la carcasse qu'ils habitent, ces prêcheurs seraient impossibles à manipuler, à dévier de leur but inconnu de tous.

Leur magie serait vraisemblablement instable, le Feu ne répondant qu'à un appel spécifique, certains paysans ont rapporté des témoignages de guerriers en armure cendreuse dégainant soudainement une épée de flamme dont le centre vacillait énormément, signe d'une violence aussi rare qu'effrayante.

Le plus terrible des témoignages a également rapporté que, tandis qu'un paysan non nommé fuyait vers le village le plus proche, il aperçut du coin de l’œil son terrible poursuivant, à savoir un marche-cendres, qui venait d'arracher à la bonne terre le squelette sans vie d'un villageois enterré là quelques mois plus tôt. Le bougre aurait alors pris en chasse le malheureux paysan, plié à la volonté du guerrier cendreux.

En bref, nul ne sait vraiment si ces derniers existent et quel but les anime réellement. Néanmoins, une chose est sûre, les témoignages des paysans décrivent soit une caste chevaleresque maudite absolument terrifiante et meurtrière, soit un terrible excès de folie de la part de ces bons vieux agriculteurs, qui troqueraient volontiers une histoire à raconter auprès des plus riches contre quelques cuivres.

Marches-cendres